Les couples et le numérique : résultats de l’enquête par questionnaire des étudiant.es de deuxième de licence

Comment chaque année, dans le cadre du TD “Enquête par questionnaire”, les étudiant.es de deuxième année de licence de sociologie de l’Université Grenoble Alpes apprennent les différentes étapes de ce type d’enquêtes sociologiques en réalisant elles-mêmes et eux-mêmes une telle enquête en “grandeur nature”. L’année dernière les enseignant.es du TD, Holly Hargis, Pierre Mercklé et Olivier Zerbib, leur avaient proposé d’enquêter sur “les couples et le numérique”. Le questionnement s’appuyait sur les récents travaux de Marie Bergström, qui était justement venue remettre le prix de l’enquête à l’automne, et présenter à cette occasion son ouvrage sur Les nouvelles lois de l’amour : la révolution numérique a-t-elle changé les relations de couple ? A-t-elle conduit à une diminution de l’homogamie sociale ? Comment les couples utilisent-ils les outils numériques ? Et pourquoi faire ? Telles étaient, parmi d’autres, quelques-unes des questions à laquelle l’enquête devait permettre de répondre.

Après un premier semestre consacré d’une part à l’apprentissage de l’analyse des données quantitatives avec le logiciel R, et d’autre part à la construction de la problématique et à l’élaboration du questionnaire, le début du second semestre a été consacré à la réalisation de l’enquête proprement dite : les 70 étudiant.es de deuxième année de licence ont ainsi pu, en janvier et février 2020, administrer leur questionnaire auprès d’un échantillon final de 1 759 personnes de 18 ans et plus vivant en couple dans l’agglomération grenobloise.

La seconde partie du semestre 2 devait être consacrée à l’analyse des données et à l’interprétation des résultats de l’enquête… Mais voilà : la fermeture de l’université, puis le confinement, sont venus singulièrement nous compliquer la tâche. Pourtant, nous n’avons pas renoncé : d’un côté, les enseignant.es poursuivaient le TD sur Discord ce TD, et y organisaient même le “datathon” qui conclut traditionnellement ce cours ; et de l’autre côté, de nombreux.ses étudiant.es de deuxième année de licence poursuivaient avec eux l’aventure, alors que le TD était devenu facultatif, et malgré les difficultés importantes provoquées par le confinement.

Dans ce contexte très difficile, il faut donc vraiment saluer le très grand mérite des étudiant.es qui sont allé.es jusqu’au bout, autrement dit jusqu’à la rédaction d’un compte rendu de recherche de quelques pages sur le sujet qu’ils et elles s’étaient fixé au début du semestre. Avec leur permission, nous voulons partager ces comptes rendus avec vous. En commençant par celui qui est récompensée cette année par le “prix de l’enquête en sociologie” 2020 en deuxième année : il s’agit du remarquable travail d’Emma Cappuccio, Guillaume Collain et Majdouline Rami, qui porte sur les effets du numérique sur la sociabilité des couples :

Nous vous proposons également de découvrir ci-dessous qautre autres exemples de ces comptes rendus de recherche de très grande qualité :

Et puis comme leurs enseignant.es ne voulaient pas être en reste, ils ont aussi de leur côté rédigé “en direct” pendant les séances du cours et le datathon, un semblable compte rendu sur les relations entre “sociabilité, communication et partage des activités en fonction de l’âge au sein des couples”, que vous pourrez également découvrir ici :

Voilà pour l’année écoulée… Cette année 2020-21, le TD “Enquête par questionnaire” innove : nous rejoignons le Collectif Paris-Ouest-France (POF) qui regroupe les enseignant.es et les étudiant.es de sociologie de sept universités françaises (Saint-Denis, Nanterre, Tours, Le Havre, Nantes, Brest et donc désormais Grenoble) pour réaliser ensemble une enquête de grande envergure sur… les étudiant.es et le numérique : nul doute qu’après le confinement et les difficultés pour assurer la “continuité pédagogique” dans les universités, et dans un contexte d’enseignement qui reste marqué par la crise sanitaire, les résultats de cette enquête seront particulièrement attendus. Rendez-vous donc dans quelques mois pour les découvrir dans un prochain billet de ce carnet !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.